audio guides, tour guide système

 

 

Guide audio de la Voie Verte de la Sierra (Andalousie, Espagne)

 

 

Introduction

 

- Audio guía bienvenida Vía Verde

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía bienvenida Vía Verde

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía bienvenida Vía Verde

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía bienvenida Vía Verde

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Comme vous le découvrirez tout au long de la visite, cette Voie Verte d’une valeur écologique incalculable parcourt l’ancienne ligne ferroviaire Jerez-Almargen. Actuellement, 36,5 km de voie praticable unissent les localités gaditanes de Puerto Serrano et Olvera, en traversant les communes sévillanes de Coripe, El Coronil, Montellano et Pruna. Cette voie se caractérise principalement par la beauté de ses paysages, dans un environnement naturel exubérant avec des espèces animales et végétales précieuses ; ainsi que par les différentes possibilités d’activités qu’elle offre, telles que randonnée, cyclotourisme ou promenades à cheval, toutes en pleine harmonie avec la nature. La voie présente 30 tunnels, 4 viaducs et 4 gares entièrement restaurées, dont 3 fonctionnent comme hôtels-restaurants (à Olvera, Coripe et Puerto Serrano), et une, la gare de Zaframagón, fonctionne comme centre d’interprétation ornithologique et observatoire d’oiseaux.

 

 

 

Les lieux les plus emblématiques de la Vía Verde de la Sierra sont : La Junta de los Ríos où le fleuve Guadalporcún se jette dans le fleuve Guadalete, le Chaparro de la Vega, chêne vert centenaire déclaré Monument Naturel, la Réserve Naturelle du Peñón de Zaframagón, l’observatoire de vautours de Zaframagón et le Centre d’Interprétation de la Vía Verde, où nous nous trouvons actuellement.

Durant votre séjour, vous pourrez en outre profiter de tout ce que les différents villages traversés par la Vía Verde ont à offrir : leur gastronomie, leur histoire, leurs traditions, leur artisanat, leurs fêtes populaires et bien sûr leurs habitants, qui donne à ces terres leur caractère unique et inoubliable.

 

 

 

 

Les Voies Vertes: une nouvelle vie pour les anciennes voies ferrées

 

- Audio guía una nueva vida para los viejos caminos ferroviarios

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía una nueva vida para los viejos caminos ferroviarios

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía una nueva vida para los viejos caminos ferroviarios

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía una nueva vida para los viejos caminos ferroviarios

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Nous commençons notre parcours par la présentation du Programme des Voies Vertes, promoteur de la transformation des anciennes lignes ferroviaires tombées en désuétude, pour leur réutilisation en tant qu’itinéraires non motorisés parcourus par de nouveaux voyageurs : à pied, à vélo, à cheval, ou par des personnes à mobilité réduite. Ces itinéraires permettent au visiteur de connaître la richesse du patrimoine culturel des voies par lesquelles ils transitent.

Au début des années 90, 7 600 km de voies ferrées se trouvaient abandonnées dans notre pays, soit parce que les trains avaient cessé d’y circuler, soit parce qu’elles n’avaient jamais servi du fait que les travaux étaient restés inachevés. En 1993, le Programme des Voies Vertes, destiné à convertir ces lignes ferroviaires en routes vertes, a été mis en marche, avec pour mission de tirer de l’oubli ce patrimoine historique et culturel.

 

 

Les Voies Vertes sont un instrument idéal pour promouvoir dans notre société une nouvelle culture des loisirs, du sport au grand air et de la mobilité non motorisée. Actuellement, il y a déjà plus de 1900 km de Voies Vertes dans notre pays, et ce chiffre ne cesse d’augmenter, démontrant ainsi le bon fonctionnement du programme. Le programme des Voies Vertes relève du Ministère de l’Environnement et du Milieu Rural et Marin, en collaboration avec l’ADIF (administration des infrastructures ferroviaires espagnoles), la RENFE (société nationale d'exploitation des chemins de fer espagnols) et la FEVE (chemins de fer à voie étroite). Les Communautés Autonomes, les Provinces et les Communes y participent aussi activement, ainsi que des groupes de cyclistes, d’écologistes et des collectifs urbains.

Sur la carte de la péninsule ibérique qu’on observe, les Voies Vertes aménagées sont représentées en jaune et les voies vertes praticables non aménagées en rouge. Sur l’écran interactif, on peut accéder au site web officiel du Programme des Voies Vertes www.viasverdes.com où l’on peut trouver de plus amples informations sur les différentes Voies Vertes qui traversent l’Espagne.

 

 

 

 

Le Chemin de Fer de la Sierra: de chemin de fer à Voie Verte

 

- Audio guía de vía de tren a Vía Verde

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de vía de tren a Vía Verde

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de vía de tren a Vía Verde

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de vía de tren a Vía Verde

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Après le parcours de l’exposition, nous changeons maintenant de domaine pour entrer dans l’histoire d’une ligne ferroviaire qui n’a jamais vu passer le moindre train, bien qu’elle fût pratiquement terminée, et qui dut attendre 60 ans avant de revenir à la vie sous forme de Voie Verte. C’est au début du XXe siècle que fut considérée la nécessité de construire un chemin de fer unissant la localité gaditane de Jerez à la localité malaguène d’Almargen, entre autres pour faciliter l’écoulement commercial les vins de la région.

 

 

Les travaux du chemin de fer, qui ouvriraient au monde l’inaccessible Sierra de Cadix, furent très coûteux, en raison de l’orographie compliquée de la région. Vers 1934, la ligne était presque terminée, les voies arrivant jusqu’à Olvera. Mais l’éclatement de la Guerre Civile retarda le progrès des travaux, qui ne seraient jamais repris. Finalement, en 1994 commença la récupération d’une partie de la ligne pour la transformer en Voie Verte, grâce à la collaboration d’associations écologistes, des Provinces de Cadix et de Séville, des Communes parcourues par la Voie et du Programme des Voies Vertes.

 

 

 

 

Tableau chronologique

 

- Audio guía hitos cronológicos

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía hitos cronológicos

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía hitos cronológicos

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía hitos cronológicos

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Dans ce tableau mécanisé dans lequel nous nous trouvons, vous pourrez découvrir manuellement les dates les plus importantes qui ont marqué l’Histoire de Vía Verde de la Sierra, des débuts du chemin de fer en Espagne jusqu’à aujourd’hui.

Année 1837 L’Histoire des chemins de fer espagnols commence avec l’inauguration de la ligne La Havane-Benjual à Cuba, qui était alors une colonie espagnole.

Année 1848 Ouverture de la première ligne de chemin de fer en Espagne péninsulaire: “le Chemin de Fer de Barcelone à Mataró”.

Année 1901 À Jerez, la société “Études du Chemin de Fer de Jerez à Villamartín et Setenil” est constituée, promouvant la construction de la voie avec un budget initial de 24 millions de pesetas.

Année 1907 Le projet du Chemin de Fer de la Sierra est freiné par la promulgation d’une loi qui régule les concessions de travaux ferroviaires, donnant priorité aux voies étroites.

Année 1918 Le gouvernement réoriente la politique ferroviaire, promouvant les nouvelles lignes de voie ferrée de largeur normale, ce qui donne une impulsion au projet du Chemin de Fer de la Sierra qui était paralysé.

Année 1926 Un Décret Royal déclare officiellement la ligne Jerez-Almargen comme urgente et un appel d’offre est lancé pour le tronçon entre Jerez et Arcos, avec un budget de 60 millions de pesetas.

Année 1927 Le Général Primo de Rivera inaugure les travaux du Chemin de Fer de la Sierra à Arcos de la Frontera.

Année 1931 La chute de la dictature et le déclin économique qui suivit, donnèrent lieu à l’interruption des travaux qui ne furent jamais complétés.

Année 1933 Les travaux de la ligne ferroviaire Jerez-Almargen, qui avaient été paralysés une année auparavant, reprennent. Après un approvisionnement en matériaux, six nouveaux kilomètres de rails sont construits.

Année 1936 La Guerre Civile éclate et les travaux du Chemin de Fer de la Sierra, alors pratiquement terminés, sont arrêtés. Une partie des traverses est utilisée dans la fabrication d’armes.

Année 1945 Les travaux de la ligne Jerez-Almargen reprennent, après avoir été plusieurs années paralysés, mais les budgets étant devenus obsolètes, les contrats doivent être résiliés.

Année 1961 En période d’essai, la locomotive fait le trajet entre Jerez et Arcos. C’est le premier et dernier voyage du Chemin de Fer de la Sierra.

 

 

Année 1963 Les travaux du Chemin de Fer Jerez-Almargen sont arrêtés définitivement et toute l’installation tombe en désuétude.

Année 1993 La Fondation des Chemins de Fer, des groupes écologiques et la Province de Cadix rédigent le projet des Voies Vertes pour le Chemin de Fer de la Sierra qui est approuvé par le Ministère de l’Environnement.

Année 1994 Des groupes écologistes commencent des campagnes de diffusion pour faire connaître la Vía Verde de la Sierra récemment approuvée.

Année 1995 Les travaux de récupération de la ligne ferroviaire de l’ancien Chemin de Fer de la Sierra sont démarrés afin de la convertir en Voie Verte.

Année 1997 La Vía Verde de la Sierra est inaugurée.

Année 2000 La Fondation Vía Verde de la Sierra est créée. Elle se chargera dorénavant de la gestion et de la promotion de l’infrastructure.

Année 2007 Le Centre d’Interprétation et Observatoire Ornithologique, « Peñón de Zaframagón », est inauguré dans l’ancienne gare ferroviaire de Zaframagón.

Année 2012 Le Centre d’Interprétation de la Vía Verde de la Sierra à Olvera est inauguré.

 

 

 

 

Maquette interactive

 

- Audio guía trazado

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía trazado

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía trazado

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía trazado

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

La Vía Verde de la Sierra parcourt partiellement l’ancienne ligne ferroviaire Jerez-Almargen, entre les provinces de Cadix et Séville, unissant les localités d’Olvera et Puerto Serrano. Elle traverse une région montagneuse au relief défini par les chaînes de montagnes de Pozo Amargo, La Nava, Vaquera de Coripe, Líjar et Las Harinas. Il s’agit d’une région importante historiquement, car la route passe par la « bande mauresque », zone défensive stratégique qui faisait partie des terrains de la dernière frontière des musulmans dans la péninsule ibérique. La preuve en est la présence de nombreux châteaux arabes perchés sur les falaises qui dominent le paysage. Il existe également de nombreux restes archéologiques de peuplements antérieurs dans la région, en particulier datant de l’Âge de Bronze et de l’époque préromaine et romaine.

 

 

Sur les 36,5 kilomètres de son parcours, la Vía Verde de la Sierra traverse six communes des provinces de Cadix et Séville : Olvera, Pruna, Coripe, Montellano, El Coronil et Puerto Serrano. Le paysage est couvert d’oliviers ainsi que d’une forêt méditerranéenne parsemée de chênes verts, rouvres, caroubiers, pistachiers lentisques et oliviers sauvages. Ils accompagnent la Vía Verde dans son passage par les eaux du fleuve Guadalete et celles de ses affluents le Guadalporcún et le Guadamanil, qui dessinent des plaines fertiles et fraîches peuplées par une forêt-galerie. Le tracé de la Vía Verde, jalonné de tunnels et de viaducs, nous rapproche de lieux passionnants tels que la Junta de los Ríos, où le fleuve Guadalporcún rencontre le Guadalete ; le Chaparro de la Vega, un chêne vert centenaire de taille spectaculaire ; ou la Réserve Naturelle du Peñon de Zaframagón, où la plus grande colonie de vautours fauves d’Andalousie occidentale a établi son nid. Les anciennes gares ferroviaires reçoivent aujourd’hui les voyageurs avec un tout nouvel aspect, transformées en logements ruraux, restaurants et centres d’interprétation. Que ce soit à pied, à cheval ou à vélo, parcourir la Vía Verde de la Sierra, c’est entrer dans un territoire d’une importance historique, des paysages magnifiques et une nature exubérante. Un parcours qui suit les traces des anciennes voies ferrées, aujourd’hui transformées en Voies Vertes.

 

 

 

 

Des viaducs : franchissant les eaux

 

- Audio guía infraestructuras

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía infraestructuras

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía infraestructuras

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía infraestructuras

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Ces 3 panneaux nous parlent des principales infrastructures de la Vía Verde de la Sierra : tunnels, viaducs et gares, complétant ainsi les informations de la maquette. Dans ce premier panneau, on cherche à distinguer l’orographie complexe du parcours qui a requis d’importantes constructions civiles. Les quatre viaducs de la Vía Verde de la Sierra sont des œuvres spectaculaires, exemples de l’ingénierie andalouse du début du XXe siècle. Le plus intéressant du point de vue technique et architectural est celui de Coripe, qui franchit le fleuve Guadalporcún avec 237 mètre de long et 10 arches.

 

 

 

 

Des tunnels: traversant les montagnes

 

- Audio guía túneles

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía túneles

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía túneles

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía túneles

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Pour franchir ces régions montagneuses, il fut nécessaire de construire trente tunnels qui jalonnaient le parcours entre Olvera et Puerto Serrano, traversant les reliefs qui faisaient obstacle au passage de l’ancien Chemin de Fer de la Sierra. Le plus long d’entre eux fait 1 kilomètre de long et traverse les entrailles du Cerro del Castillo, à Coripe. Ce tunnel ainsi que d’autres long tunnels sont actuellement illuminés.

 

 

 

 

Une architecture ferroviaire: rappelant le passé

- Audio guía arquitectura ferroviaria

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía arquitectura ferroviaria

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía arquitectura ferroviaria

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía arquitectura ferroviaria

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Avec l’arrivée des travaux du Chemin de Fer de la Sierra, de nombreux édifices furent construits, tels que des gares, de simples arrêts, des entrepôts et autres bâtiments ferroviaires qui tombèrent en désuétude lorsque le projet fut abandonné. Grâce à la Fondation Vía Verde de la Sierra, un grand nombre de ces infrastructures a été récupéré, et fait maintenant partie de son offre touristique, éducative et d’usage public.

 

 

Nous voici maintenant plongés dans un parcours de la Vía Verde de la Sierra, où vous découvrirez sous différents aspects aussi bien les villages de la Voie que son environnement naturel. Les six villages dont les territoires communaux traversent la Voie Verte, dans l’ordre en partant du km zéro, sont : Olvera, Pruna, Coripe, Montellano, El Coronil et Puerto Serrano, desquels nous soulignerons dans ce qui suit certains des nombreux charmes :

 

 

 

Olvera. Art, histoire et nature

 

- Audio guía de Olvera

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Olvera

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Olvera

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Olvera

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Dans les ruelles complexes et magnifiquement chaotiques du Quartier de la Villa, entre des maisons chaulées blanches et des façades imposantes, on peut presque sentir les racines islamiques d’Olvera. La première chose qui impressionne le voyageur qui arrive à Olvera est son profil monumental, couronné par l’inexpugnable château nasride et par la superbe Église Archipresbytérale de Notre Dame de l’Incarnation. On est ému en parcourant les rues irrégulières et étroites du centre urbain, dans lesquelles on respire un mélange exquis d’héritage andalou, d’architecture populaire et de beauté monumentale.

 

 

Olvera est riche en traditions et festivités, desquelles il convient de distinguer sa traditionnelle Semaine Sainte, fête d’intérêt reconnu, ainsi que le singulier « Lundi de Quasimodo », la fête patronale la plus ancienne de la province de Cadix, à l’occasion de laquelle les habitants d’Olvera se réunissent dans l’Ermitage de Notre Dame des Remèdes pour remercier la Vierge de la fin de la longue sécheresse qui eut lieu vers 1715. En plus des huiles d’olives de qualité qui sont produites à Olvera, il convient de souligner sa charcuterie et sa pâtisserie, dans laquelle se distinguent les galettes populaires du Lundi de Quasimodo.

 

 

 

Pruna. Le toit de la province

 

- Audio guía de Pruna

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Pruna

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Pruna

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Pruna

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

L’énorme falaise du Château de Fer qui préside Pruna ressemble de loin à une voile de galion naviguant sur une mer ondulée d’oliviers. Le hameau blanc aux tuiles arabes de Pruna est entouré d’une mer d’oliviers agitée, qui s’élève maintes et maintes fois dans les sierras d’El Tablón, Las Harinas et La Rabitilla, ainsi que dans le Peñón de Algámitas et sur la falaise qui préside le Château de Fer. Différentes cultures sont passées par ici et toutes y ont laissé leur trace. L’une des plus visibles est le nom de Pruna lui-même, qui lui fut attribué par les grecques et qui a perduré jusqu’à aujourd’hui.

 

 

À Pruna, on produit une huile d’olive de grande qualité, ainsi que d’excellentes liqueurs qui sont élaborées suivant des techniques traditionnelles.

 

 

 

Coripe. Le coeur de la Voie Verte

 

- Audio guía de Coripe

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Coripe

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Coripe

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Coripe

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Sous le regard vigilant du Cerro del Castillo et sur les rives du fleuve Guadalporcún, se trouve Coripe, entourée de vastes oliveraies qui s’étendent à perte de vue. Cette petite ville sévillane fondée par les Turdules, dont l’origine remonte aux Ve et IVe siècles av. J.-C, est aujourd’hui connue pour ses huiles et charcuteries de qualité et pour son environnement naturel spectaculaire. Le chemin de fer apporta à Coripe deux gares qui font aujourd’hui partie de la Vía Verde de la Sierra: celle de Zaframagón, convertie en Observatoire Ornithologique, et celle de Coripe, transformée en logement rural et restaurant. Depuis cette dernière gare, on accède au monumental Chaparro de la Vega, un magnifique chêne vert sous les branches duquel les habitants de Coripe se réunissent pour célébrer leur fête patronale.

 

 

À Coripe, en plus des savoureuses charcuteries, on produit une huile d’olive d’excellente qualité, élaborée à partir de la variété d’olive appelée « lechín ».

 

 

 

Montellano. Unique par ses paysages et monumentale

 

- Audio guía de Montellano

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Montellano

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Montellano

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Montellano

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Montellano s’élève sur le flanc de la Sierra de San Pablo, magnifiquement couronnée par un château médiéval. À cheval entre la campagne et la sierra, Montellano combine à la perfection la beauté de la montagne avec des attraits culturels et festifs uniques. L’imposante silhouette du château de Cote, singulier donjon du XIIIe siècle, préside le village et rappelle les époques passées, quand la frontière agitée entre chrétiens et musulmans passait alors par ici.

 

 

Aujourd’hui, Montellano repose tranquillement, berceau d’une huile d’olive excellente et cadre d’une des fêtes patronales les plus importantes de la région, celle de San Isidro Labrador, déclarée Fête d’Intérêt Touristique National, qui dévoile le caractère gai et hospitalier des habitants de Montellano.

 

 

 

El Coronil. Entre la tradition et la modernité

 

- Audio guía de El Coronil

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de El Coronil

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de El Coronil

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de El Coronil

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

En pleine campagne sévillane, à côté des quelques pâturages autochtones qu’il reste dans la région, s’étend l’architecture traditionnelle d’El Coronil. Une promenade dans les rues d’El Coronil nous donne un exemple singulier des constructions traditionnelles dans lesquelles les pierres de grès se combinent à la chaux, matériaux typiques de la région. Et à quelques kilomètres du centre-ville, s’étend le pâturage de Pilares, vert et touffu, lieu de récréation pour les habitants du village. Dans ce paysage de terrain non irrigué qui s’ouvre sur les montagnes, cohabitent en harmonie les vestiges historiques tels que les restes de l’ancienne Salpensa romaine ou le singulier château de Las Aguzaredas, d’origine arabe, avec les signes de modernité représentés par une des usines photovoltaïques les plus importantes d’Espagne.

 

 

Il y a beaucoup d’aspects singuliers d’El Coronil qui méritent d’être soulignés, comme les nuits de flamenco traditionnelles de « Las Aguzaredas », ou les excellents légumes conditionnés dans la localité.

 

 

 

Puerto Serrano. Sur les rives du Guadalete

 

- Audio guía de Puerto Serrano

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Puerto Serrano

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Puerto Serrano

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía de Puerto Serrano

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Entre les cordillères subbétique et gaditane, bordées par le fleuve Guadalete, repose la blanche localité de Puerto Serrano, hospitalière et paisible, porte d’entrée de la Vía Verde de la Sierra. Aux origines anciennes, Puerto Serrano est entourée d’oliveraies, moyen de subsistance principal du village jusqu’à une période récente où de nouvelles cultures ont été incorporées, telles que de la fraise ou des produits d’horticulture, dynamisant ainsi l’économie de la région.

 

 

Également connue pour son pain, ses galettes aux œufs et comme étant le lieu de la fondation de la Vía Verde de la Sierra, Puerto Serrano recèle beaucoup d’autres trésors dignes d’intérêt, comme l’église paroissiale, d’architecture baroque ; le Moulin de Siré, ancien couvent de l’ordre du Carmel à la façade singulière ; la nécropole préhistorique de Fuente de Ramos ; ou l’Ermitage d’El Almendral, duquel on peut apprécier les meilleures vues du village.

 

 

 

Vía Verde de la Sierra: un pari durable

 

- Audio guía apuesta sostenible

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía apuesta sostenible

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía apuesta sostenible

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía apuesta sostenible

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

La Vía Verde de la Sierra, en plus de son excellent rapprochement avec l’environnement naturel et culturel, représente une grande impulsion dans la voie du développement durable pour les communes qu’elle traverse, permettant de diversifier l’économie, qui était jusqu’à présent centrée principalement sur l’agriculture. En plus de créer des emplois directs, elle a stimulé les activités d’entreprise de la région, comme l’hôtellerie et la restauration, le tourisme actif ou la vente de produits gastronomiques et artisanaux, ainsi que les initiatives de formation, telles que les activités d’éducation environnementale, les chambres de métiers ou les ateliers sur l’emploi. La Vía Verde de la Sierra est, pour les gens de la région, une ressource touristique durable, qui apporte de la richesse à la région, encourage la conservation des valeurs naturelles et culturelles de son environnement, promeut les loisirs sains, et la jouissance de la nature, ainsi que la mobilité non motorisée.

 

 

 

 

Ombre et eau. La forêt-galerie

 

- Audio guía el bosque de ribera

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía el bosque de ribera

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía el bosque de ribera

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía el bosque de ribera

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

La forêt-galerie encadre les eaux fluviales et serpente à travers le paysage montagneux et la campagne, comme une bande végétale continue et touffue. Le lit ondulant du fleuve Guadalete accompagne le parcours de la Vía Verde de la Sierra, courant à la rencontre du Guadalporcún, auquel il mélange ses eaux dans l’exubérante Junta de los Ríos, lieu à visiter absolument. Des saules, différentes variétés de peupliers, des frênes, des lauriers-roses et des tamarix peuplent les bords du fleuve, en y apportant fraîcheur, ombre et couleur, ce qui attire une grande variété d’êtres vivants ; habitants permanents ou sporadiques de la rive, qui trouvent dans ces forêts-galeries refuge, repos et nourriture.

 

 

 

- Audio guía el Rio Guadalete

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía el Rio Guadalete

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía el Rio Guadalete

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía el Rio Guadalete

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Le fleuve Guadalete parcourt une vaste vallée que la force de ses eaux a creusée pendant des milliers d’années. C’est un fleuve vivant, qui se déplace et change chaque jour. Le courant érode les rives, entraînant les matériaux et les déposant finalement sur d’autres rives. Des accumulations se forment, des îles et des plages de galets, de graviers et de sable. Touchez et découvrez par vous-même les différents matériaux qui composent les rives du fleuve Guadalete et que ses eaux déplacent d’un côté à l’autre, rendant le fleuve chaque jour un petit peu différent.

 

 

 

- Audio guía huellas en la orilla

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía huellas en la orilla

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía huellas en la orilla

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía huellas en la orilla

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Les fleuves sont des écosystèmes pleins de vie. La présence d’eau, l’existence d’une végétation abondante et le microclimat caractéristique de la rive créent les conditions idéales pour qu’une grande diversité et variété de faune s’y concentre. Sur la vase de la rive, certains habitants du fleuve et de la rive ont laissé leurs traces. Sauriez-vous reconnaître à qui elles appartiennent ?

 

 

 

- Audio guía orillas

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía orillas

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía orillas

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía orillas

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

La frondaison de la rive abrite beaucoup de ses habitants qui y restent cachés, mais elle n’empêche pas d’écouter les chants, les appels et les chanterelles qui dénoncent leur présence. Écoutez et découvrez certains des sons uniques des rives fluviales des alentours de la Voie Verte : le chant puissant et musical du rossignol, et le gazouillis simple et bref du martin-pêcheur coloré.

Les rives des fleuves sont pleines de vie et de couleur. Des arbres aux feuilles vertes qui deviennent ocres et jaune au fil des saisons, des fleurs exubérantes et colorées, des oiseaux aux plumages voyants, des reptiles aux formes audacieuses, des mammifères fuyants et des poissons argentés qui traversent les eaux rapides et cristallines. Si vous vous approchez de la rive et restez un moment calme et silencieux, toute cette vie multicolore apparaîtra à vos yeux.

 

 

 

Paysages de la Vía Verde de la Sierra

 

- Audio guía paisajes

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía paisajes

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía paisajes

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía paisajes

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Imaginons un instant un voyage dans le passé qui nous mène à l’année 1934. Les travaux du Chemin de fer de la Sierra viennent d’être terminés et les trains circulent enfin sur ses voies. Quels paysages verrions-nous depuis la fenêtre d’un de ses wagons ? Une mer d’oliviers monte tenacement les versants les plus escarpés et dangereux, présageant le travail pénible et ardu de la récolte de leurs précieux fruits. Également des montagnes accidentées et rugueuses, couvertes de chênes verts, caroubiers et oliviers sauvages et revêtues de cistes, pistachiers lentisques, romarins et genêts, qui à l’arrivée du printemps montrent leurs fleurs délicates dans une explosion de couleurs. Et des rives, fraîches et ombrées, peuplées de différentes variétés de peupliers, saules, et frênes, décorés ça et là de tamarix et de lauriers-roses débordants de vie.

 

 

Le paysage n’a pas beaucoup changé depuis le temps où les voies attendaient le passage du train. Au lieu du cahot sonore des wagons, aujourd’hui on entend le chant des cigales ainsi que les voix et les rires des voyageurs qui, à pied, à vélo ou à cheval, parcourent ce chemin entouré de magnifiques paysages.

 

 

 

Chaparro de la Vega: chêne vert centenaire et Monument Naturel

 

- Audio guía del Chaparro de la Vega

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Chaparro de la Vega

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Chaparro de la Vega

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Chaparro de la Vega

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Nous allons connaître ici un des lieux incontournable du chemin. Tout près de Coripe, un chêne vert spectaculaire (Quercus ilex) ou « chaparro » (buisson de chêne vert) comme il est appelé par ici, haut, énorme et d’un âge très avancé, ayant déjà vécu plusieurs centaines d’années.

 

 

Déclaré Monument Naturel d’Andalousie, sa taille est impressionnante. Avec plus de 13 mètres de hauteur et une cime de plus de 30 mètres de diamètre, c’est une véritable référence pour les villageois qui en ont fait leur lieu de rencontre, de réunion et de célébration. Son ombre vaste, qui peut abriter plus de 2 000 personnes, lui a valu son entrée dans le Livre Guinness des Records. Sous son feuillage sont célébrées des activités ludiques et festives et au mois de mai, les habitants de Coripe se réunissent pour profiter chaque année de la fête patronale populaire de Fátima.

 

 

 

Peñón de Zaframagón

 

- Audio guía del Peñón de Zaframagón

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Peñón de Zaframagón

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Peñón de Zaframagón

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Peñón de Zaframagón

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

La Réserve Naturelle de Peñón de Zaframagón est située dans la transition entre la campagne sévillane et la sierra nord de Cadix, déclarée Réserve Naturelle en 1989 par le gouvernement autonome d’Andalousie. Le Peñón de Zaframagón est également classé Zone de Protection Spéciale (ZPS) pour les oiseaux depuis 2002. Le Peñón est une énorme et proéminente masse de roches carbonatées qui s’élève jusqu’à 584 mètres d’altitude, avec un versant est en pente douce et un versant ouest coupé verticalement par le fleuve Guadalporcún, qui creuse une gorge profonde au pied du rocher. Les matériaux carbonatés ont été usés, dissouts et modelés par l’action millénaire de l’eau, donnant lieu à des formes singulières, comme l’impressionnante Gorge de l’Estrechón, creusée dans la roche par la force du fleuve Guadalporcún. La Réserve Naturelle constitue un îlot de végétation naturel de type méditerranéen, avec des tâches de chênes verts et d’oliviers sauvages et des forêts, bois et broussailles dominés par les pistachiers lentisques, cistes et romarins, et accompagnés de genévriers. La végétation riveraine est abondante autour du lit du Guadalporcún ; et sur les parois et les zones escarpées, pousse une intéressante communauté de plantes rupestres, spécialisées dans le développement en milieux rocheux.

 

 

Malgré ses dimensions réduites, le Peñón de Zaframagón constitue une enclave de grande importance pour la faune, en particulier en ce qui concerne la communauté des oiseaux nidifiants, parmi lesquels se distinguent les rapaces tels que : le percnoptère, l’aigle de Bonelli, le faucon pèlerin ou le hibou grand-duc, ainsi que le vautour fauve. Le Peñón abrite la plus grande colonie nidifiante de vautours fauves (Gyps fulvus) d’Andalousie, et une des plus grandes de la péninsule ibérique. Au pied du Peñón s’étend la localité de Zaframagón, archétype de l’agriculture rurale de la région. Dans le centre d’interprétation situé dans l’ancienne gare de Zaframagón, se trouve, en plus d’une intéressante exposition, un observatoire ornithologique où, grâce à une caméra numérique de haute précision, on peut obtenir des images en direct des vautours qui ont établi leur nid dans le flanc le plus abrupt du Peñón. Pour ceux qui transitent par la Vía Verde de la Sierra, le Peñón de Zaframagón est sans aucun doute un des éléments du paysage les plus importants et les plus beaux de tout le parcours.

 

 

 

Le vautour fauve: le roi de Zaframagón

 

- Audio guía del Buitre leonado

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Buitre leonado

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Buitre leonado

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía del Buitre leonado

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Dans la masse rocheuse escarpée du Peñón de Zaframagón s’est établie la plus grande colonie de vautours fauve d’Andalousie et une des plus grandes d’Espagne. Plus de 200 couples de vautours ont construit leurs nids dans les saillies et les cavités des escarpements inaccessibles de Zaframagón. Les vastes exploitations d’élevage de la région fournissent la plus grande partie des aliments de ces rapaces charognards.

 

 

 

 

Une Réserve de vie

 

- Audio guía una reserva de vida

- Idioma Español

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía una reserva de vida

- Idioma Inglés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía una reserva de vida

- Idioma Francés

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

- Audio guía una reserva de vida

- Idioma Alemán

- Formato mp3

Audioguia de la Vía Verde de la Sierra en español Pulse aquí

 

 

 

Au loin, le Peñón de Zaframagón peut paraître presque nu, mais en réalité il abrite un dense tapis végétal de chênes verts, oliviers sauvages, forêts, bois et broussailles méditerranéens et une singulière végétation rupestre, ainsi qu’une épaisse forêt-galerie dans El Estrechón, la gorge creusée par les eaux du Guadalporcún au pied du Peñón. Bien qu’elle soit célèbre pour ses vautours, ils ne sont pas les seuls habitants de cette Réserve Naturelle : une grande diversité d’oiseaux, mammifères, reptiles et amphibiens peuplent ses forêts, ses falaises et ses rives.

 

 

Nous sommes arrivés au terme de la visite. Vous connaissez à présent les principales valeurs de la Vía Verde de la Sierra : ses villages, ses paysages et sa richesse naturelle et culturelle. Il est temps maintenant de sortir pour apprécier et vivre cette route singulière entre Olvera et Puerto Serrano.

 

 

La Vía Verde de la Sierra vous attend! Vivez-la!

Et maintenant, vous trouverez dans le magasin une série d’accessoires et de souvenirs de la Vía Verde de la Sierra. Merci beaucoup pour votre visite. Nous vous souhaitons un agréable séjour, et un bon parcours des différents chemins que vous offre la Vía Verde de la Sierra.

 

 

Centre d’Accueil aux Visiteurs : Centro de Vistantes de la Vía Verde de la Sierra, Antigua estación de Olvera, 11690- Olvera, Cadiz.

- Tel.: +34 956 136 372 - info@fundacionviaverdedelasierra.com - www.fundacionviaverdedelasierra.com -

 

 

Retour à l'index

 

 
Avis légal|Audioguides Bluehertz|infofrance@audioguias-bluehertz.es| +33 (0)1 84 88 04 27 | (+34) 91 137 78 13 certificados