audio guides, tour guide système

 

 

Guide audio de Gandia (Valence, Espagne)

 

 

PRINCIPAUX LIEUX D'INTERET

 

Cliquez pour agrandir

 

 

1.- Ancienne Université

 

Cet édifice abrite le lycée des pères Escolapios, une délégation de l´ Université Nationale à Distance et la salle d´expositions Coll Alas.

 

 

Le IV duc Francesc de Borja ordonna la construction de ce grand édifice. Au coeur de l´édifice se place un patio style renaissance. En 1550 ce fut la première université Jésuite du monde. Elle ferma ses portes en 1772 après l´expulsion des jésuites. En 1806 les pères Escolapios l´achètent et y installent leur lycée. Son église s´inspire du même style d´architecture que celle de l´église du Gesú de Rome promue par Francesc de Borja. Sur la place de l´université se trouvent 5 sculptures en bronze du sculpteur Manuel Boix qui représentent cinq membres de la famille des Borja: Les Papes Calixte III et Alexandre VI, César et Lucrécia Borja et Saint Francesc de Borja.

 

 

2.- Colegiata de Santa María

 

Ce temple est un exemple gotique de style catalan-aragonais. Il dispose d´une seule nef avec des petites chapelles latérales. Elle fut richement décorée avec des peintures, des tableaux et des sculptures disparus durant la guerre civile.

 

 

Elle fut construite entre les siècles XIV et XVI en 2 phases. La première, chargée par le duc Royal Alfons el Vell et son fils, Alfons el Jove, se trouve à la Plaça Major. La porte, avec arc ogival, est couronnée par l`image de Sainte Marie. La deuxième phase s´étend de la porte de Santa María à la porte des Apôtres. Elle fut commandée par María Enríquez, la première duchesse Borja de Gandia. Ici le gotique est plus évolué et plus simple. La duchesse confia la réalisation du maître-autel à Paolo da San Leocadio; peintre de la Renaissance.

 

 

3.- Hôtel de Ville

 

L´édifice fut renouvelé en 1982. Il conserve la façade du XVIII siècle. Adresse du tourist Info de Gandia: Avda. Maqués de Campo, s/n. (Face à la gare). Tel: 962 877 788. Cet édifice fut construit en 1778, durant le royaume de Carlos III. Sa façade de style néo-classique fut bâtie par Vicente Gascó. Elle est couronnée par une balustrade où nous contemplent 4 bustes qui représentent les vertus que tout bon politicien doit posséder: prudence, tempérance, justice et force.

 

 

 

4.- Palais Ducal

 

L´édifice civil plus notable et ancien de la ville. Son intérieur, conçu autour de 2 patios, présente un mélange de styles qui vont du XIV siècle jusqu´au XX. Propriété des Jésuites depuis 1887. Aujourd´hui le palais est ouvert au public. Les visites guidées commencent à la salle Espai de les Emocions qui constitue un innovateur centre d´interprétation du palais et de Gandia au moyen de techniques de réalité virtuelle.

 

 

Le pape Alexandre VI acheta en 1485 pour ses fils le duché de Gandia qui appartenait au roi Fernando el Católico. Ce palais se transforma en résidence des nouveaux ducs de la ville: les Borja. Mais l´origine du palais est à l´époque des ducs royaux de la Couronne d´Aragon (XIV s.).

• De l´époque d´Alfons el Vell (XIV et XV s.) sont la porte d´entrée avec arc en plein cintre, la serrure aux 4 franges de la couronne d´Aragon, l´arc d´entrée au patio, le segment supérieur de l´escalier principal et une fenêtre gotique du XIV s.

• Le Salon des Couronnes fruit d´une réforme de Sant Francesc de Borja, présente un sobre style Renaissance.

• La Salle des Aigles fut la salle principale du palais.

• La Galerie Dorée en style rococo joue avec des effets de miroir et de perspective. Elle contient la célèbre mosaïque des Quatre Eléments.

• Au rez-de-chaussée se trouve l´Espace des Emotions. Un centre d´interprétation du palais et de l´histoire et patrimoine de Gandia au moyen de technologies d´interaction et multimédia avancées. Le public participe à un voyage virtuel au moyen de récréations historiques, culturelles et architectonique qui montrent la splendeur de la ville en 2 époques: le siècle d´Or de la littérature de Valencia et l´époque des Borja.

 

 

5.- Hôpital de Sant Marc – MAGa

 

Cette institution a maintenu son activité durant plus de 600 ans; du XIV s. jusqu´en 1973. Au présent elle loge le Musée Archéologique de Gandia (MAGA) et le Musée de Santa Clara.

 

 

Il est intéressant de noter les arcs aigus gotiques de la Salle d’Hòmens (des hommes) ainsi que les voûtes de la Salle de Dones (des femmes). Musée Archéologique de Gandia (MAGA): Son exposition permanente au sujet de l´archéologie de la région de la Safor se complète avec un parcours didactique qui couvre toute la préhistoire. Le Musée de Santa Clara: Ce nouveau musée montre une grande partie des oeuvres d´art que les soeurs Franciscaines ont conservé durant plusieurs siècles. Entre autres, 3 peintures de Paolo da Sanleocadio.

 

 

6.- Couvent de Santa Clara

 

Couvent de clôture des soeurs Franciscaines. Son entrée en arc roman donne accès à un des couvents les plus influent de l´Espagne durant des siècles.

 

 

Fondé en 1429 par Violant d’Aragó, fille du duc royal Alfons el Vell, il abrita de nombreuses femmes de la noblesse locale. Avec l´arrivée des Borja (fin du XVI s.) il atteint son activité maximale. Le couvent de Santa Clara et les Borja: Ici aboutissaient les femmes Borja qui n´arrivaient pas à concerter leur mariage avec des nobles et puissantes familles ainsi que celles qui ne devenaient pas courtisanes dans une des cours royales de l´Europe. La plus part des jeunes femmes Borja (aussi les adultes veuves) qui ont vécu et sont mortes ici, ont aussi contribuer à la fondation d´autres couvents partout en Espagne comme celui du monastère de las Descalzas Reales de Madrid.

 

 

7.- Murailles

 

Pour contempler les restes de la première muraille, on vous conseille de traverser le pont sur la rivière du Serpis. On accède ainsi aux jardins du Parc d’Ausiàs Marc où tous les samedis se déroule le marché aux puces.

Jusqu´en 1881 la ville était protégée par les murailles. La première muraille existait déjà au XIV s. à l´époque du Duc Alfons el Vell. Une partie se conserve au long de la rivière du Serpis. La construction de la deuxième muraille fut ordonnée par le IV Duc Francisco de Borja au XVI s. pour protéger la Vila Nova (nouvelle ville). De nos jours on peut observer la tour du Torreó del Pi.

 

 

 

8.- Passeig de les Germanies

 

Ce boulevard reçoit son non en mémoire de la Guerre des Germanies des années 1520. Ce fut une révolte des corporations contre la noblesse, qui bouleversa Gandia et le royaume de Valencia en 1520.

Le boulevard traverse la ville de l´est à l´ouest. Il fait partie de l´ouverture de la ville au XIX s. quand les murailles furent démolies.

 

 

 

9.- El Raval

 

Le Raval était le quartier des musulmans jusqu´à leur expulsion en 1609. Il conserve en partie sa structure de rues étroites et ses maisons basses aux façades blanchies.

 

 

C´était le quartier des musulmans – qu´on appelait “mudéjares” durant la période où leur religion était permise puis “moriscos” quand ils furent baptisés à la force durant la Guerre des Germanies -. L´église de Sant Josep fut bâtie sur une ancienne mosquée.

 

 

10.- Plaça del Prado

 

C´est une place où jouent les enfants et où l´on trouve des restaurants de cuisine traditionnelle et de “tapas”. La salle d´Expositions Espai d’Art se trouve sur un des côtés de la place (rue Fundació Vicente Ferrer).

 

 

Cette place ouverte à la fin du XIX siècle fut durant longtemps le marché de la ville.

 

11.- Maison de la Culture

 

La Casa de Cultura Marqués González de Quirós et l´Université d´été de Gandia siègent dans ce petit palais. Vous pouvez profiter d´une programmation culturelle stable, de nombreuses conférences et des concerts comme le Festival Internacional de Música et en été les célèbres Concerts a la Marquesa.

 

 

Ce palais fut construit à la fin du XIX s. par une des familles plus riches et bourgeoises de la ville. Les Vallier Lapeyre d´origine française, s´installèrent à Gandia pour commercialiser et exporter la soie produite à Gandia. Ce palais est populairement connu sous le non de “la Casa de la Marquesa”.

 

 

12.- Théâtre Serrano

 

Ses 2 salles assurent une programmation permanente durant toute l´année: théâtre, concerts, danse, cinéma, opéra, etc.

 

 

Sa façade moderniste date de l´année 1921. Son intérieur fut totalement rebâti en 2006.

 

 

13.- Couvent de Sant Roc

 

Ce couvent est de nos jours le siège de la Bibliothèque Centrale et des Archives historiques de Gandia.

 

 

Couvent fondé en 1588 par le V duc, Carlos de Borja, fils de Sant Francesc. Cet édifice hébergea une communauté de Franciscains parmi lesquels le populaire béat Andrés Hibernón. Vous pouvez lire un livre ou boire un café sous les orangers du petit cloître du couvent. Ce cloître aux formes simples suit les normes franciscaines. L´église fut ajoutée au couvent au XVIII s.

 

 

14.- Musée Fallero

 

Le Musée Fallero reproduit les sensations de la fête des “Fallas” au moyen de technologies multimédia. Si vous visitez la ville vous aurez toujours l´occasion d´expérimenter le spectacle de la fête des “Fallas” au Musée Fallero.

 

 

 

15.- Alqueria del Duc

 

Ce palais entouré d´orangers et de lacunes se situe sous la colline du château de Bairén. Ici siègent le Centre de Développement Touristique (CdT), le Centre Espagnol des Zones Humides et l´Aula de la Natura (centre d´interprétation de la nature).

 

 

Ce palais fortifié du XVI s. fut acheté en 1590 par un des fils de Sant Francesc de Borja qui le transforma en palais de chasse et de loisirs. La mairie de Gandia l´acheta en 1981 et le restaura en 1993 Autour se trouve l´Ullal de l'Estany, exemple de bio-diversité des marécages du littoral. Un parcours eco-touristique qui invite à sa découverte est ouvert toute l´année.

 

 

16.- Le Grau, le port et la plage

 

• Le Grau ou quartier marin forme une baie. D´un côté on trouve le port; de l´autre côté l´église de Sant Nicolau, le grand quai et le club Nautique.

• Le port et les “tinglados”: Les entrepôts du port datent des années 30 du XX s. Ils forment un ensemble harmonieux de 12 nefs voûtées avec la tour du Rellotge (de l´horloge) au milieu.

• La Playa: La plage de Gandia ce sont plus de 6 Km. de sable fin et d´eaux cristallines. La Platja Nord dispose d´un long boulevard pour piétons, parking souterrain et voie pour les vélos. La Platja de l’Ahuir est une des rares plages vierges du littoral de Valencia; dans sa partie nord vous trouverez une plage nudiste. Au Sud du port vous trouverez les populaires plages de Rafalcaid et de Venecia.

 

 

Le Grau existait déjà au Moyen Âge. Le port de Gandia s´inaugura à la fin du XIX s. du fait de la croissance industrielle de la ville d´Alcoi et de l´augmentation de la production des fruits citriques. La voie ferrée Gandia-Alcoi fut crée en 1893 à l´aide de capital anglais. Elle fonctionna jusqu´en 1969. Grâce à l´exportation des oranges le port fut très important durant les années 50 et 60.

 

 

 

FETES

 

 

Les Fallas

 

C´est la fête plus populaire. Du 16 au 19 Mars, tous les quartiers de la ville « plantent » ses monuments en papier-maché (les fallas) qui synthétisent et satirisent l´actualité des faits locaux, nationaux et internationaux. Des milliers de citoyens habillés à l´imitation de la mode du XVIII s. parcourent la ville au son des bandes de musique. La poudre et le feu sont les protagonistes de cette joyeuse fête. La Nit de la Cremà met fin à la fête: des dizaines de fallas brûlent et illuminent la nuit du 19 Mars.

 

 

Semaine Sainte

 

La Semaine Sainte de Gandia est déclarée d´intérêt national. Des milliers de personnes participent aux nombreuses processions et représentations d´épisodes du sacrifice du Christ.

• La Visitatio Sepulchri C´est l´acte le plus original de la Semaine Sainte de Gandia. Il s´agit d´un drame liturgique qu´instaura le Jésuite Francesc de Borja avant de partir à Rome

• Le Corpus Cette fête se déroule à Gandia depuis 1391. Le défilé est précédé d´une série de danses d´origine médiévale comme les géants et les têtus, els Cavallets, els Arquets, la Magrana et la Moma.

 

 

Nit de Sant Joan

 

La nuit du 23 au 24 Juin, à minuit, des milliers de personnes se rendent à la plage et allument des feux sur le sable. Sauter par-dessus les braises et sauter les vagues de la mer en faisant un vœu, constitue un des rituels de la nuit magique de Sant Joan.

 

 

La Fira i Festes

 

Les jours qui précèdent le 3 Octobre se déroule la Fira i Festes en honneur au patron de Gandia, Sant Francesc de Borja. Son origine date de l´année 1310. Les modernes manèges et le reste des actes (théâtre, danses, concerts, sports, etc.) sont organisés par la Mairie avec la collaboration de plusieurs associations civiles.

• El Tío de la Porra Le Tío de la Porra (l´oncle de la matraque) est un personnage qui parcourt la ville accompagnée de grotesques personnages qui jouent des tambours. Il passe dans tous les lycées et, à la grande joie des enfants, il les fait sortir dans les rues

• El Cant de la Sibil•la La nuit du 24 Décembre tient lieu à l´ermite de Santa Anna le Chant de la Sibil•la, une représentation théâtrale du XIII s. où un enfant habillé en blanc interprète le rôle de la sibila (la prophète romaine qui annonce le jour du jugement dernier).

 

 

Centre d’Accueil aux Visiteurs: Av. Marqués de Campo s/n 46701 Gandia, Valencia.

- Tel.: +34 96 287 77 88 - www.gandiaturismo.com - gandia@touristinfo.net -

 

Retour à l'index

 

 
Avis légal|Audioguides Bluehertz|infofrance@audioguias-bluehertz.es| Tel.: +33 (0)1 84 88 04 27 certificados